Saâdane
Afif

Saâdane Afif

Saâdane Afif est né à Vendôme en 1970. Il vit et travaille à Berlin.

« Nombre d?artistes ont mis en question l?autonomie de l??uvre d?art et l?isolement de l?artiste, mais peu ont renouvelé les modalités de ce questionnement. En partant de méthodes post-productives et collaboratives, Saâdane Afif élargit sans cesse son champ de travail, notamment en demandant à des critiques d?art de traduire ses ?uvres en textes de chansons et à des musiciens de les mettre en musique, produisant ainsi une sorte de course de relais dont les séquences successives, conduites par des acteurs hétérogènes, constituent un chaînage de commentaires, un lieu de partage des signes qui déconstruit la division du travail dans le monde de l?art. Ce partage n?est pas uniquement sémiologique ou sociologique, mais également affectif et biographique : More more (2002), dessin au néon d?une fleur en pot, renvoie à l?enfance de l?artiste en reproduisant un dessin fait par son père.

Méthodologiquement, le travail de Saâdane Afif se caractérise par l?appropriation d?une forme, et son détournement par la mise en commun. Esthétiquement, par la mise en scène d?un espace vide, par l?attente d?un spectacle qui ne commence jamais. Ce qui reste n?est que le décor de ce spectacle, les éléments d?un récit décomposé dans lequel les projecteurs, les haut-parleurs, les instruments, les posters et les textes muraux se transforment en corps fantomatiques, en objets transitionnels d?une performance qui n?a pas besoin d?avoir lieu, car ils sont animés par leur propre force. C?est l?inversion même de la performance, de la communion entre le public et le performeur. Ainsi, la musique devient-elle un objet sculptural à part entière, étendue dans l?espace comme dans le temps. Une ?uvre de Saâdane Afif, à travers sa dissémination dans des formats divers, sa prolongation en chansons ou le partage de sa forme avec d?autres artistes, assume son statut de rumeur ? dont il s?agit de suivre les multiples métamorphoses. Si le processus commun de production d?une ?uvre consiste à incarner une idée dans une forme, rien de tel chez Saâdane Afif, qui met en évidence le mouvement contre l?image fixe, le mode de production contre le produit. »

Extrait du texte de Sinziana Ravini, French Connection, BlackJack édition, 2008