Jean
Crotti

Jean Crotti

Jean Crotti est né en 1878 à Bulle, en Suisse, et est mort en 1958 à Neuilly-sur-Seine.

Crotti étudie dans un pre­mier temps aux Arts Décoratifs de Munich, avant d’être apprenti chez un déco­ra­teur de théâ­tre. Il entre en 1901 à l’Académie Julian à Paris.

Jean Crotti connait de mul­ti­ples influen­ces, tels que le pri­mi­ti­visme, le fau­visme, l’Art nou­veau, l’Orphisme, ou encore le cubisme auquel il s’essaie à partir de 1912.

Il quitte pen­dant un temps la France afin d’échapper à la sombre atmo­sphère d’avant-guerre, et se se rend à New York où il se lie d’amitié avec Francis Picabia et Marcel Duchamp, avec lequel il par­tage un ate­lier. Il revient à Paris en sep­tem­bre 1916, où il ren­contre Suzanne Duchamp, soeur de Marcel.

En 1921, il par­ti­cipe à l’expo­si­tion Dada orga­ni­sée par Tristan Tzara à la gale­rie Montaigne.

Se sur­nom­mant "Tabu-Dada", il enté­rine sa rup­ture com­plète avec le mou­ve­ment de Tzara, vou­lant mar­quer la nais­sance d’un nou­veau dadaïsme for­te­ment empreint de mys­ti­cisme.

Dans les années 1950, il reprend les mêmes motifs de cer­cles et de tra­jec­toi­res super­po­sés de ses oeu­vres du début des années 1920, qu’il qua­li­fie de "pein­ture cos­mi­que".

"Nous sou­hai­tons par les formes, par les cou­leurs, par n’importe quel moyen, expri­mer le mys­tère, la divi­nité de l’uni­vers et de tous les mys­tè­res." Jean Crotti, 1920.