Suzanne
Duchamp

Suzanne Duchamp

Suzanne Duchamp, née à Blainville-Crevon (Seine-Maritime) en 1889 et morte à Neuilly-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) le 11 sep­tem­bre 1963, était une artiste pein­tre dadaïste fran­çaise.

Suzanne Duchamp était la qua­trième de six enfants nés dans une famille aisée au tem­pé­ra­ment artis­ti­que. Le pein­tre Émile Frédéric Nicolle était son grand-père mater­nel et elle était la plus jeune sœur de Jacques Duchamp, dit Jacques Villon (1875 - 1963), pein­tre, gra­veur ; Raymond Duchamp, dit Raymond Duchamp-Villon (1876 - 1918), sculp­teur ; et Marcel Duchamp (1887 - 1968), pein­tre, sculp­teur et auteur.

Suzanne Duchamp com­mence des études à l’école des Beaux-Arts de Rouen à l’âge de 16 ans. Ses pre­miè­res œuvres sont d’ins­pi­ra­tion impres­sion­niste et cubiste. Elle se marie, à l’âge de 21 ans, mais divorce rapi­de­ment et s’ins­talle dans le quar­tier pari­sien de Montparnasse pour se rap­pro­cher de son frère Marcel Duchamp et déve­lop­per sa car­rière artis­ti­que.

Bien que les femmes artis­tes pein­tres aient eu du mal à obte­nir une entière reconnais­sance, la célé­brité de ses frères aînés dans la com­mu­nauté artis­ti­que lui permet d’avoir sa pre­mière expo­si­tion majeure à l’âge de 22 ans au Salon des Indépendants de Paris.

Infirmière à Paris durant la Première Guerre mon­diale, elle ne pro­duit pra­ti­que­ment rien jusqu’en 1916. La pre­mière de ses œuvres dadaïs­tes paraît après la guerre. Achevée en 1919, "Multiplication brisée et réta­blie" est un exem­ple typi­que de son œuvre dadaïste. La même année, elle épouse le pein­tre Jean-Joseph Crotti, dont elle va consi­dé­ra­ble­ment influen­cer la pein­ture.

En 1967, son frère Marcel a contri­bué à monter à Rouen une expo­si­tion inti­tu­lée « Les Duchamp : Jacques Villon, Raymond Duchamp-Villon, Marcel Duchamp, Suzanne Duchamp. » Une partie de cette expo­si­tion fami­liale a ensuite été pré­sen­tée au Musée natio­nal d’art moderne du Centre Georges-Pompidou de Paris.