Niki de
Saint Phalle

Niki de Saint Phalle

Niki de Saint Phalle, de son vrai nom Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle, née à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine le 29 octo­bre 1930 et morte à San Diego le 21 mai 2002, est une artiste fran­çaise, plas­ti­cienne, pein­tre, sculp­teur et réa­li­sa­trice de films.

Niki de Saint Phalle fut d'abord comé­dienne et ne suivit pas d'ensei­gne­ment artis­ti­que, mais com­mença à pein­dre en 1952. En 1961, elle est membre du groupe des Nouveaux réa­lis­tes, tout comme Gérard Deschamps, César, Mimmo Rotella, Christo et Yves Klein. Elle était l'épouse de l'artiste Jean Tinguely.

Niki de Saint Phalle tra­vaille d'abord comme man­ne­quin, puis, avec les Tirs, per­for­mance durant les­quel­les des spec­ta­teurs sont invi­tés à tirer à la cara­bine sur des poches de cou­leur, éclaboussant ainsi des assem­bla­ges de plâtre, elle devient célè­bre.

Elle intè­gre le cercle des Nouveaux Réalistes, jouant le rôle de média­trice entre les avant-gardes espa­gnole et amé­ri­caine.

Niki de Saint Phalle crée des ex-voto, puis des Nanas, femmes plan­tu­reu­ses et colo­rées en grillage, papier mâché et poly­es­ter typi­que de l'art espa­gnol. Ses oeu­vres plus tar­di­ves, comme la Fontaine d'Igor Stravinski à Paris, le Jardin des Tarots en Toscane, ou les Meta-Tinguely en hom­mage à son mari, dis­paru, mêlent poésie et humour, esprit du jeu et angoisse.

Engagée dans l'asso­cia­tion AIDS, Niki de Saint Phalle suc­combe à une mala­die res­pi­ra­toire liées aux vapeurs toxi­ques inha­lées durant la pré­pa­ra­tion de ses oeu­vres à base de rési­nes syn­thé­ti­ques à l'âge de 72 ans.