Kurt
Schwitters

Kurt Schwitters

Né à Hanovre en 1887, mort en Angleterre en 1948.

Kurt Schwitters est un pein­tre et poète alle­mand. Il a incarné l'esprit indi­vi­dua­liste et anar­chiste du mou­ve­ment Dada, dont il fut l'un des prin­ci­paux ani­ma­teurs à Hanovre. En paral­lèle à Dada, il a créé un mou­ve­ment qu'il a appelé « Merz ».

Il a exercé une influence impor­tante sur les néo-dada amé­ri­cains, Robert Rauschenberg en par­ti­cu­lier, qui lui a emprunté l'idée de ses « com­bine-pain­tings » et ses col­la­ges.

De 1920 à 1923, dans sa maison de Hanovre, Schwitters entre­prend de cons­truire une vaste struc­ture faite de volu­mes blancs en plâtre aux plans imbri­qués les uns dans les autres et tra­ver­sée par des tiges et des pou­trel­les de sec­tion carrée, la Schwitters-Säule (colonne Schwitters), dans laquelle s'encas­trent, dans des cavi­tés, ses oeuvres et celles de ses amis.

Entre 1930 et 1945, Schwitters vit pour l'essen­tiel en Norvège. Ses oeuvres sont reti­rées des musées en Allemagne mais quatre d'entre elles figu­rent dans l'« expo­si­tion de l'Art dégé­néré » à Munich. Après l'inva­sion de la Norvège par les nazis, il s'ins­talle en 1946 en Angleterre, à Ambleside dans le Westmoreland, où il entre­prend un nou­veau projet dans l'esprit du Merzbau, le Merzbarn (grange Merz).

Schwitters, qui toute sa vie exploita et dif­fusa inlas­sa­ble­ment les idées maî­tres­ses d'un art du hasard et du déchet, doit à sa per­sé­vé­rance de figu­rer aujourd'hui parmi les artis­tes les plus avan­cés du XXe siècle.

 


Actualités