Vassilakis
Takis

Vassilakis Takis

Vassilakis Takis, né en 1925 à Athènes, est un sculp­teur grec, agis­sant prin­ci­pa­le­ment dans le domaine de l'art ciné­ti­que.

Artiste auto­di­dacte, pein­tre et sculp­teur, il par­ti­cipe à la résis­tance grec­que pen­dant la Seconde Guerre Mondiale lors de l'occu­pa­tion alle­mande puis à la guerre civile qui suivit. En 1954, il quitte la Grèce pour la France et décide de vivre à Paris.

Son oeuvre est influen­cée par l'inven­tion du radar en 1955 et par sa décou­verte des champs magné­ti­ques en 1958. Il uti­lise la force invi­si­ble de l'électromagnétisme pour créer une atmo­sphère mys­té­rieuse issue des signaux fer­ro­viai­res. Ses pre­miers signaux sont des tiges métal­li­ques flexi­bles qui cli­gno­tent puis il fait danser des boules géan­tes sus­pen­dues grâce à l'action de l'électro-aimant. En ajou­tant des ampli­fi­ca­teurs, il fait réson­ner ses sculp­tu­res d'une musi­que hié­ra­ti­que impres­sion­nante.

Ses oeu­vres font partie de nom­breu­ses col­lec­tions pri­vées et publi­ques dans le monde entier. Trois de ses signaux sont expo­sés dans la col­lec­tion per­ma­nente du Musée Georges Pompidou à Paris.