À propos de l'exposition

L’œuvre de Yolande Fièvre est une ten­ta­tive de res­su­ci­ter la matière : bois, rocaille, rési­dus de nature. Ces frag­ments sont pris en otage dans des laby­rin­thes de bois flot­tés, d’osse­ment, de pierre et de racine. Les éléments sont sous­traits au néant, recel­lés avec patience, assem­blés.


A la mort de son marie, Yolande Fièvre s'enferme au milieu de ses collectes magiques et transforme sa chambre en la plus grande des boîtes.


Ces boîtes ne sont pas d'un démiurge, mais d'un orfèvre.



En savoir plus sur l'artiste